Ce matin – 25 avril 2016 – fut le premier jour d’école pour Noura, Amina, Badakhan et Gadeih.

Dans la classe d’accueil à Aubonne, au Château. Un peu après 7 hrs, Edyta et moi-même étions chez eux : tout le monde prêt ou presque, les 4 sacs avec dedans aussi un casse-croûte pour midi – les parents ont décidé que en tous les cas au début, c’était le mieux. Ils peuvent ainsi manger plus tranquillement et établir des contacts.

Une fois tout le monde chaussé et sac à dos, nous sommes partis par le chemin des écoliers rejoindre l’arrêt de bus à la sortie de Bougy : c’est le plus proche. Les pieds mouillés à cause de l’herbe et dans la bonne humeur nous avons attendu le bus. Pour ne pas avoir froid nous avons sauté, marché et rigolé.

Une autre fillette du village, Sybille, s’est jointe à nous à l’arrivée du bus, et le chauffeur nous a offert le billet en tant « qu’accompagnantes » à Edyta et moi. Tout s’annonce pr le mieux et surprise, dans le bus, le fils aîné de la famille, Mehwad, qui habite Rolle vient vers nous : d’habitude il prend le bus plus tôt … Débarquement à Aubonne, montée au Château – quel bel endroit pour s’intégrer en Suisse – et rencontre avec la maîtresse, Mme. S. D..

Les enfants montraient de légers signes d’anxiété, étaient concentrés et à l’expectative. Noura qui probablement voulait se montrer « grande », m’a soudainement lâché la main ! L’accueil très chaleureux et individualisé de la maîtresse à mis toute la situation au diapason du respect, de la bienvenue. Fantastique. Puis elle a expliqué que les enfants de la classe d’accueil nous attendaient et se réjouissaient, donc montée à l’étage : un groupe d’une petite douzaine de jeunes assis sur des tables disposées en demi-cercle attendaient. Les « nôtres » étaient tout de même un peu intimidés, assis devant leurs futures copains. Le moment était très émouvant. Chaque jeune – avec plus ou moins de bravoure – a salué avec un « salam aleykoum », puis a dit son nom, et a souhaité la bienvenue également en Arabe.

Puis chacun a du se lever et aller montre sur la carte du monde, d’où il venait. Les îles du Cap Vert, l’Amérique, le Portugal, la Pologne, la République Dominicaine, la Côte d’Yvoire ont étés montrés du doigt. Puis Gadeih à montré la Syrie. L’atmosphère avait changé, c’était détendu, ouvertement intéressé et imbu de bonne volonté réciproque. Noura est la plus petite, Gadeih le plus âgé, les autre enfants ont 12, 13 et 14 ans environ. Ils nous ont quitté pour aller à leurs activités, nous de Bougy sommes restés avec Mme. S.D. qui a expliqué les horaires, quels étaient les cours « rien que pour eux » et quels étaient les cours tous ensemble. Simple, clair, très professionnel et de nouveau, très chaleureux et respectueux.

Vers 9h15 nous avons quitté le Château le cœur content, laissant les enfants en de très bonnes mains. Ce fut une très belle expérience humaine pour nous tous.

Monique B.